Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Christophe Vieren

Résultats PISA 2012 et influence de la télévision

13 Décembre 2013 , Rédigé par Christophe Vieren Publié dans #Liberte des medias

 

Quelle influence de l'usage de la télévision sur les résultats du programme PISA ?

  En complément de mon article sur le livre TV lobotomie, j'ai souhaité regarder si il existait une corrélation entre les résultats au PISA 2012 et l'usage de la télévision dans le monde.
  Avant de poursuivre, il faut admettre la fiabilité de ces scores PISA. Je me permets de soulever de nombreuses réserves et interrogations, en particulier vis-à-vis du classement : les écarts de résultats entre le premier et le dernier sont-ils "dramatiques". Le classement de la France est-il significatif d'une grande faiblesse ou d'une moindre force ? . . . Dans l'article Que penser du classement PISA ?, je détaille un peu plus.


  Mais bon, comme disait Bigard, "admettons" que ces scores soient fiables et les écarts entre-eux significatifs !
  Pour chaque pays, le pourcentage d'enfants âgés de 11 à 15 ans passant plus de deux heures par jour devant la télévision ont été mis en regard des scores PISA 2012.
  Le résultat est illustré par les trois graphiques ci-dessous, correspondant respectivement aux trois compétences faisant l'objet du classement PISA, à savoir : Science, Lecture et Mathématique.

  La relation n'a pu être établie que pour 29 pays, faute de données concernant le temps passé devant la télévision pour nombre de pays.

 

Relation_entre_scores_PISA_-_TV_time_29_countries_dont_Fran.jpg
       Lecture : la Bulgarie (en bas à droite) où 63% des enfants de 11 à 15 ans passe plus de deux heures par jour devant la télévision, obtient le moins bon score PISA pour les Maths.
 

    Ci-dessous, même chose pour les maths et les sciences 

Relation_entre_score_PISA_math_-_TV_time_29_countries_dont_.jpg

Relation_entre_score_PISA_science_-_TV_time_29_countries_do.jpg

     Les coefficients de détermination (R2 = 0,27; 0,27; 0,16) ne sont pas très significatifs. Cependant l'impact de la télévision ne peut être rejeté. Il faudrait réaliser une étude plus approfondie isolant ce paramètre. On peut en effet imaginer que les pays où l'on regarde le plus la télé sont aussi celles où l'environnement familial est moins favorable à la réussite scolaire par exemple. Limiter l'usage de la télé n'y changerait donc peut-être rien. Peut-être !

   L'article Trends in Children’s Reading Literacy Achievement 1991–2001 (PIRLS, ) fait état de l'évolution des capacités de lecture en fonction de l'évolution de l'usage de la télévision. Il mentionne : "Yet, studies in a number of countries have found that students’ reading activity out of school is declining – in line with the rise of televisions, videos, and computers." (Chap3 : Reading habits, p.38, référence : Age and gender differences in children’s self- and task perceptions during elementary school. Child Development).

   Notes sur les données :

     Les données concernant l'usage des écrans sont issues d'un article scientifique visant à établir la relation entre temps passé devant les écrans et la pratique d'activités physiques. Les deuxièmes sont issues directement de la base de données PISA de l'OCDE.

   Liens sur les données :

  
   Concernant le autres écrans, les coefficients de détermination sont beaucoup plus faibles, et donc très peu siginificatifs. Notons toutefois qu'au vu des corrélations calculées, les jeux vidéos semblent avoir un effet négatif, tandis que l'ordinateur semble avoir un effet positif. 

 

ICI : 6 graphiques à venir ou sur demande

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article