Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Christophe Vieren

Préjugés sur le placement des enfants

18 Mai 2012 , Rédigé par Christophe Vieren Publié dans #Prejuges_et_stigmatisation

Septième d'une série d'articles démontant les préjugés sur la pauvreté, l'assistanat, l'immigration, les Roms, . . .

7) Sur le placement des enfants

7-1) « Les enfants placés ont la chance de connaître une vie meilleure et de découvrir un autre milieu que le leur. »

FAUX ! Pour un grand nombre d'enfants et de parents, le placement est une solution qui crée des ruptures profondes alors qu'il pourrait souvent être évité. " Une personne sans domicile sur cinq a dû quitter le domicile de ses parents avant l'âge de 16 ans - proportion six fois plus élevée que dans le reste de la population " (source : Devenir sans-domicile, le rester : rupture des liens sociaux ou difficultés d’accès au logement ?", Économie et Statistique, N° 391-392, 2006, INSEE).

7-2) « Si on place les enfants, c'est à cause de la maltraitance. »

FAUX ! Les causes du placement d'un enfant d'une famille pauvre tiennent souvent aux conditions d'accès de la famille au logement, à la santé, etc. Des difficultés pourraient dans de nombreux cas être résolues par un soutien à la famille qui coûterait par ailleurs moins cher que la solution du placement. « Six milliards d'euros sont dépensés chaque année de façon empirique, sans que l'on cherche à contrôler les acteurs de la protection de l'enfance, ni à connaître l'efficacité de ces interventions » (source : rapport « La protection de l'enfance », Cour des comptes, octobre 2009).

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christophe Vieren 30/05/2012 17:42


Tout à fait d'accord Patrick. J'aurais aimé faire de même avec mes enfants mais hélas pas de place disponibiles en crèche. Cependant dans l'article, par "placement" on entend "en pension"


 


 


 


 


 


 


 


 

Patrick Luder 30/05/2012 17:32


Nous avons volontairement mis nos enfants à la crèche dès la première année,  1/2 ou 1 jours par semaine, pour qu'ils puissent faire connaissance avec d'autres enfants et d'autres cultures,
pour qu'ils puissent être confrontés à de petits problèmes de tous les jours. Je peux dire que c'était 100% enrichissant, pour eux comme pour nous (et j'espère pour les autres) !